Gestion raisonnable

La gestion raisonnable

ACCUEIL Adhérer Nous informer Contacts Le blog de Gentiana

Moteur de recherche
 

La biodiversité dans votre jardin


Si la mise en œuvre de la gestion raisonnable été conçue pour les communes, on peut également appliquer certains principes chez soi. Ainsi toute personne convaincue par ces techniques différenciées peut au sein de son jardin aménager des espaces à usages différents. Elle pourra créer un jardin potager, un espace de détente, tout en appliquant  un entretien écologique et adapté en fonction des besoins du milieu et de l’usage de cet espace.

Le jardin est un écosystème composé de nombreux êtres vivants qui interagissent entre eux. On y trouve ainsi de nombreuses espèces animales (insectes, micromammifères, oiseaux) et de nombreuses espèces végétales.

Si vous souhaitez entretenir votre jardin de façon plus écologique vous pouvez compter sur le rôle bénéfique de la biodiversité. Sachez que dans un écosystème en bonne santé, certaines espèces assurent des missions bénéfiques pour le jardin.

 

Préserver les refuges

Certains espaces se prêtent bien pour accueillir des animaux.
Ainsi si vous disposez d’habitats naturels ou semi-naturels dans votre jardin, tâchez de les préserver afin de proposer un habitat destiné à la faune.

Vous pouvez conserver des refuges naturels en aménagement une mare ou un point d’eau. Cela permettra aux différentes espèces d’amphibiens de venir s’accoupler.

Un tas de bois, un arbre creux ou un mur en pierre sèche sont également des habitats fortement apprécies par la petite faune de nos contrées.

Il est possible également de recréer des zones refuges pour les insectes. Vous pouvez par exemple installer des boîtes d’hivernage pour les chrysopes, les coccinelles ou les bourdons. Parmi ces espèces on retrouvera  par exemple les abeilles et les bourdons qui ont un rôle fondamental dans la reproduction des plantes et dans la production végétale. Ces espèces d’hyménoptères font partie des pollinisateurs.

Pour augmenter la biodiversité dans votre jardin vous pouvez aussi construire des nichoirs pour les oiseaux insectivores (mésange, rouge-gorge, pinson) et des abris pour les hérissons ou les chauves-souris.

 

Les bienfaits de la faune auxiliaire

Une biodiversité préservée permettra à votre écosystème de s’équilibrer tout seul. En effet, certaines espèces, dites « auxiliaires » permettent de se défendre contre les ravageurs (des espèces telles que les pucerons et les escargots qui sont nuisibles à vos cultures).

Voici quelques espèces qui permettront de rétablir la chaîne alimentaire de votre écosystème.


  • Les coccinelles se nourrissent de pucerons et sont très efficaces dans la lutte contre ces derniers.
  • Les oiseaux insectivores, se nourrissent principalement d’insectes, notamment des chenilles.
  • Le hérisson est omnivore, il se nourrit non seulement d’insectes  mais aussi des escargots et des limaces.
  • Les araignées et les libellules sont des prédatrices efficaces qui dévorent de nombreuses mouches et moustiques.
  • Les carabes se nourrissent en une nuit de leur poids en insectes.
  • Les perce-oreilles se nourrissent de pucerons et d’insectes divers.


D’autres espèces, telles que le ver de terre, sont dites « décomposeurs » car elles transforment la matière organique en matière minérale assimilable par les plantes.


Attention aux pesticides !

Pour préserver la biodiversité de notre jardin,  il sera nécessaire de bannir tout traitement chimique, c'est-à-dire d’arrêter tout usage d’engrais, d’herbicide ou de fongicide.  En effet la plupart des pesticides (même autorisés) n’épargnent pas les insectes et déstabilisent l’équilibre biologique du jardin.

Pour plus d'informations auprès de nos partenaires

 

 

Identifiez vous

S'inscrire...

© Gentiana / 2007-2008
Réalisation : Tela Botanica - Site utilisant : Papyrus version 0.25, le CMS coopératif